Dans quelle mesure peut-on dire qu’Antigone de Jean Anouilh est une tragédie?

Publié: 2009/07/25 dans Côté lectures
Tags:

En révisant, j’avais trouvé cette question dans la page d’un livre d’analyse. Réflexe d’amatrice de l’art dramatique, je me suis due de défendre mon œuvre préférée. J’ai beaucoup de souvenirs avec cette pièce où j’avais eu le rôle d’Ismène au club de théâtre. C’est toujours avec le même plaisir que je me recueille de temps à autre aux pieds de ces mémoires…

Antigone-Schulz

Depuis l’antiquité grecque, la tragédie s’est voulu un genre théâtral s’inscrivant dans le cadre du divertissement propre à la classe aristocrate.
La scène de tragédie met en valeur les notions de la vie et de la mort, ainsi que différentes conceptions de l’éternel conflit entre la fatalité et le bonheur.
De ce fait, dans quelle mesure Antigone de Jean Anouilh est-elle une tragédie?

A travers la lecture de ce mythe réadapté de Sophocle, nous remarquons que le prologue est le premier personnage mis en scène, il a comme fonction de nous présenter les actants, et insiste parallèlement de manière explicite sur le sort inévitablement tragique des protagonistes, en l’occurrence au couple Antigone-Hémon. «Elle pense qu’elle va mourir» dit-il, parlant de la petite vermillion qui surgira après pour défier les édits de son oncle Créon.
Ainsi nous semble-t-il d’emblée que le sort des actants dévoilé au début de la pièce fermera l’horizon devant tout espoir d’assister à une issue heureuse du récit, contrairement au combat du bien et du mal sur lequel est fondé un drame.
Rappelons qu’une œuvre théâtrale ne s’inscrit guère dans le cadre de la tragédie antique que lorsqu’elle tient à présenter des personnages des hauts rangs sociaux, s’opposant entre eux-mêmes, et se pliant de tout leur gré à la fatalité du déroulement «mécanique» de l’histoire, en faisant tout pour atteindre le statu du héro dévoué qui assume la fatalité de son morbide destin. «C’est reposant, la tragédie».
Demeurant attaché à cet acheminement, Jean Anouilh remet en scène le chœur pour rappeler qu’il s’agit bel et bien d’une présentation de tragédie antique: Antigone, qui avait enterré son frère Polynice, contraint de ce fait le monarque à la murer. N’acceptant pas le châtiment réservé à sa fiancée, Hémon assumera un acte suicidaire sous les yeux de son père, et sur le corps de sa bien-aimée qui avait choisi de se pendre plutôt que d’être tuée. Ayant appris les malheurs de son fils, Eurydice s’égorgera à son tour, léguant à Créon une dépouille souriante qui l‘accueillera à l’entrée de sa chambre, sur un lit de sang.
Au fons, qu’a poussé donc notre auteur à publier une œuvre aussi glauque?

En 1939, un citoyen français fusille deux soldats SS dans son village, les yeux dans les yeux, avant de se donner la mort. Après de longues investigations, le héro a été su n’appartenant à aucune poche de résistance quelconque. Interpellé pas ce geste aussi niais que courageux, Jean Anouilh y trouve étrangement un lien de similitude avec l’action d’Antigone qui avait, elle, défié les édits du roi pour enterrer son frère.

Si par ailleurs la figure emblématique de l’œuvre d’Anouilh ne garde du compte original que l’essence du caractère à la fois rebelle et mystérieux que présente Antigone, celle qui va jusqu’à porter ses convictions au dessus de toute raison d’État, rayant au passage tout édit suprême, l’objectif de notre auteur reste intact, celui de nous transporter à travers les siècles et les années pour nous faire explorer un des pilier de la littérature antique, sans pour autant déclarer une rupture avec la triste réalité de l’époque du 20ème siècle (guerres mondiales, montée du Nazisme, heurts entre résistants et collabos…). Tout cela a servi de semence pour le vaste champs créatif de notre imminent Anouilh, qui nous a présenté un autre fruits de sa littérature dominée par la révolte: Antigone, la reposante tragédie.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s